LOGIN TO YOUR ACCOUNT

Username
Password
Remember Me
Or use your Academic/Social account:

CREATE AN ACCOUNT

Or use your Academic/Social account:

Congratulations!

You have just completed your registration at OpenAire.

Before you can login to the site, you will need to activate your account. An e-mail will be sent to you with the proper instructions.

Important!

Please note that this site is currently undergoing Beta testing.
Any new content you create is not guaranteed to be present to the final version of the site upon release.

Thank you for your patience,
OpenAire Dev Team.

Close This Message

CREATE AN ACCOUNT

Name:
Username:
Password:
Verify Password:
E-mail:
Verify E-mail:
*All Fields Are Required.
Please Verify You Are Human:
fbtwitterlinkedinvimeoflicker grey 14rssslideshare1
Essang , Timothée; Magrin , Géraud; Kadekoy-Tigague , David (2003)
Publisher: Cirad - Prasac
Languages: French
Types: Conference object
Subjects: REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, [ SDV.SA.AEP ] Life Sciences [q-bio]/Agricultural sciences/Agriculture, economy and politics, REVENU COMPLEMENTAIRE, CAMEROUN, SAVANE, AFRIQUE CENTRALE, ARACHIS HYPOGAEA, TCHAD, RENTABILITE, COMMERCIALISATION, AFRIQUE ORIENTALE
International audience; L'arachide, introduite pendant l'époque coloniale, est apparue lors des crises cotonnières comme une des pistes pour assurer des revenus complémentaires à ceux tirés du coton. L'étude dont l'objectif est de comprendre les conditions d'émergence de cette culture, fait ressortir que sa rentabilité en est une. Dans certaines conditions, cette rentabilité peut être supérieure à celle obtenue avec le coton. De plus, tout en assurant la sécurité alimentaire des populations, sa commercialisation est assurée par le dynamisme des commerçants. Les flux commerciaux intègrent un grand espace comprenant non seulement les savanes d'Afrique centrale, mais également ceux de l'Afrique de l'Est et de l'Ouest et les autres pays comme le Gabon, la Guinée équatoriale, et les deux Congo. Les échanges de ce produit pourraient connaître un nouvel essor si les grands projets routiers interrégionaux pouvaient être effectifs. (Résumé d'auteur)
  • No references.
  • No related research data.
  • No similar publications.

Share - Bookmark

Cite this article