LOGIN TO YOUR ACCOUNT

Username
Password
Remember Me
Or use your Academic/Social account:

CREATE AN ACCOUNT

Or use your Academic/Social account:

Congratulations!

You have just completed your registration at OpenAire.

Before you can login to the site, you will need to activate your account. An e-mail will be sent to you with the proper instructions.

Important!

Please note that this site is currently undergoing Beta testing.
Any new content you create is not guaranteed to be present to the final version of the site upon release.

Thank you for your patience,
OpenAire Dev Team.

Close This Message

CREATE AN ACCOUNT

Name:
Username:
Password:
Verify Password:
E-mail:
Verify E-mail:
*All Fields Are Required.
Please Verify You Are Human:
fbtwitterlinkedinvimeoflicker grey 14rssslideshare1
RUBAN, Gwenaël; LABORATOIRE CENTRAL DES PONTS ET CHAUSSEES - LCPC (2004)
Languages: French
Types: Report
Subjects: APPAREIL DE MESURE, DECANTATION, ETALONNAGE, EAU USEE
La connaissance de la masse volumique des particules des eaux résiduaires urbaines est intéressante notamment pour l'étude de leur traitement par décantation ainsi que des relations entre concentrations en matières en suspension et paramètres optiques (turbidimétrie).Une étude des différentes méthodes de mesure de la masse volumique appliquées aux eaux résiduaires a été effectuée par G. Chebbo (1992). Il en a conclu que le pycnomètre à gaz type Beckman est le seul appareil donnant satisfaction, les autres méthodes ayant été écartées principalement en raison de leur non adaptation (prise d'essai très importante, précision et sensibilité faibles) au cas des eaux résiduaires. Cet appareil nécessite une prise d'essai de l'ordre de 20 grammes pour obtenir une précision satisfaisante, ce qui correspond par exemple à 100L d'eaux résiduaires à la concentration moyenne de 200 mg/L. Les préleveurs automatiques d'échantillon ayant généralement une capacité maximum de 24 flacons de 1L, nous avons cherché à mettre au point une méthode qui requière la plus faible prise d'essai possible. Le test d'une méthode basée sur la détermination du volume du résidu sec de la prise d'essai à l'aide d'un pycnomètre à liquide s'est révélé négatif (Tireau E., 2003). En effet de l'air est piégé dans le résidu du séchage dans l'étuve, ce qui fausse la mesure. Nous avons par conséquent corrigé la méthode en déterminant le volume du centrifugat humide de la prise d'essai à l'aide du pycnomètre à liquide, et la teneur en eau ainsi que la masse de la prise d'essai par pesée. Le présent rapport précise les protocoles d'étalonnage du pycnomètre, de pré-concentration par décantation et de mesure de la masse volumique, par rapport à ceux figurant dans le rapport de E. Tireau, notamment en fonction de résultats d'expérimentations complémentaires. Il présente également une évaluation de la précision de la mesure par les méthodes de composition quadratique des incertitudes et de Monte-Carlo, ainsi que par répétabilité expérimentale. COMPTE RENDU DE RECHERCHE
  • No references.
  • No related research data.
  • No similar publications.

Share - Bookmark

Cite this article